Le souvenir d’une guerre.

Avec ses tirs déchainés
Avec ses soldats condamnés
Avec cette terre retournée
Accompagné de fusils égarés
Ainsi que ses obus déchainés
Le col du Linge ce champ de bataille.

Cherchant à passer le temps
Ils écrivent longtemps
Ils mangent ce ragout dégoutant
Ils rigolent pourtant
Tout en oubliant
Le col du linge ce champ de bataille.

Ils passent par-dessus les tranchés
Pour quelques mètres de terre déchiqueté
Pour avoir l’honneur sauvé
Pour pouvoir gagner
Cette guerre insensée
Le col du linge ce champ de bataille.

Mais aujourd’hui tout est fini
Cette herbe verdoyante pour toujours
Ces arbres qui poussent de nos jours
Le paysage alentour
Vaut bien le détour
Le col du linge ce champ de bataille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :