Entretien avec Marie C. Palot, journaliste sur la chaine télévisée J-One

Marie C. Palot est journaliste sur la chaine télévisée J-One, appartenant à la chaine télévisée Game-One. C’est une chaine dédiée aux anime et à la culture asiatique, et plus particulièrement à celle du Japon. Elle a été lancée le 4 octobre 2013. Marie présente donc l’émission la plus visionnée de la chaine : le Nyûsu Show, émission dans laquelle elle fait le tour de l’actualité mangas, anime, musique (J-Pop et K-Pop), cosplay (déguisements faits mains par des créateurs amateurs ou professionnels, s’inspirant, en général, de personnages de jeux-vidéos, longs métrages ou mangas), salons et conventions (comme la Japan Expo), et s’intéresse à tous les événements en rapport avec la pop culture asiatique. La chaine présentant le Nyûsu Show est une chaine visant un public entre 12 et 30 ans, car c’est la moyenne d’âge des fans de toute la culture asiatique dont J-One parle.

Nous avons interviewé Marie pour connaitre son parcours de journaliste.

Les études

Marie C Palot a passé un baccalauréat littéraire, et nous a expliqué qu’elle avait choisi ce bac car c’était celui qui lui convenait le mieux, mais qu’en parallèle elle n’était pas sûre du métier qu’elle voulait exercer par la suite. Elle voulait néanmoins apprendre à bien rédiger et mettre en forme un texte ou un article, et a donc choisi cette filière, étant la plus adaptée.

Suite à cela, elle est entrée en institut de sciences politiques pour faire des études plus poussées, mais ce cursus ne lui ayant pas plu, elle s’est orientée vers des études pour devenir avocate. Elle nous a confié qu’à ce moment-là, elle cherchait encore ce qu’elle voulait faire. A côté de ses études, elle travaillait dans un magasin de sport au centre-ville de Montpellier (travail polyvalent), et elle gardait sa passion pour les jeux-vidéos et les mangas.

La chaine Game-One, existant déjà à ce moment-là, proposait des auditions pour lancer un nouveau concept. Marie a donc contacté la chaine pour passer les auditions. Elle a été rappelée pour les passer, non pas dans les locaux de la chaine, mais directement sur le lieu de la Japan Expo, à Paris. Elle nous a raconté qu’elle a donc prit le risque d’arrêter ses études à Montpellier pour s’installer à Paris.

L’audition

Arrivée sur le lieu de la J.A., Game-One l’a directement placée devant la caméra et lui a simplement demandé de parler de ses mangas et jeux-vidéos préférés. « Je ne me sentais pas en conditions pour passer une audition, parce que nous étions en plein milieu de la Japan Expo et pas dans un studio » dit-elle.

La chaine l’a évidemment acceptée, mais pas sur Game-One même, sur une nouvelle chaine qui était sur le point d’être créée et dépendante de Game-One : J-One.

Etre journaliste

Son travail se divise en 3 grandes parties :

– la première étant l’écriture des accroches et des lancements de sujets du Nyûsu Show, ainsi que l’écriture d’une des quatre chroniques de l’émission,
– la deuxième étant la gestion des liens et de la coordination au sein de l’équipe, comme la circulation des informations,
– et la troisième étant évidemment le tournage.

La chaine organise, une fois par an, un voyage au Japon pour une durée de deux semaines environ, pendant lesquelles elle fait visiter aux téléspectateurs les endroits dont elle a parlé dans son émission. Ce qu’elle filme et décrypte avec son équipe en étant sur place, est rediffusé en différé sur la chaine.

Marie se rend aussi sur différentes conventions comme la Japan Expo pour filmer et présenter les différents stands et les nombreuses activités qu’on retrouve là-bas, mais aussi pour animer certaines de ces activités sur les scènes du lieu. Marie nous a également parlé de conférences d’animation entre les différents présentateurs de la chaine.

Ses revenus, son salaire ?

Comme le travail de Marie n’est pas en CDI, Marie peut être renvoyée à tout moment et n’a pas de salaire fixe. Ses revenus varient en fonction de différents facteurs, comme le temps qu’elle passe à l’écran ou combien elle rapporte à la chaine. Les revenus varient également en fonction des études qu’on fait (être passé dans une école de journalisme ou non, dans le cas de Marie, elle n’a fait aucune étude dans le journalisme avant d’être engagée) et aussi le temps passé dans l’entreprise : « Moi, j’ai une ancienneté de quatre ans dans la boite ».

Nous remercions Marie de nous avoir consacré de son temps pour répondre à nos questions.

Yaelle MOHNKE & Emma MERTZ de 3ème 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :