Entretien avec Hervé Gendrot, militaire de carrière

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Hervé Gendrot, j’ai 50 ans et je suis militaire de carrière depuis 32 ans.

Qu’est-ce que le métier de militaire ?

C’est un métier particulier. C’est un engagement de soi envers la nation au sens large du terme et qui peut dans certains cas aller jusqu’au sacrifice ultime. Le soldat peut effectivement perdre la vie dans l’accomplissement de sa mission qui est de défendre sa nation en tout temps et en tous lieux. Métier de service par excellence, il est au service de la nation et de la population (service au quotidien). L’armée porte secours à la population lorsque celle-ci en a besoin. Pour exemple, lors de catastrophes naturelles comme les inondations en 2016 dans la région d’Orléans, les militaires ont porté secours à près de 350 personnes qui étaient bloquées en raison d’une inondation sur l’autoroute A10. Autre exemple, en décembre 1999, des militaires ont apporté leur aide lors d’une tempête ici même en Alsace. De nombreux villages étaient sans électricité et les militaires ont prêté leurs groupes électrogènes. Les militaires peuvent également venir en aide à la population en prenant le relais des services publics s’ils sont défaillants (transports, dépollution, éboueurs…).

Quel est votre parcours ?

Depuis 32 ans, j’ai effectué de nombreuses activités, ainsi que différentes spécialités. En effet, un militaire est certes un soldat mais il est également un spécialiste (mécanicien, tireur d’élite, conducteur de char, médecin…).

J’ai tout abord été conducteur de camions remorques puis de camions citernes (carburants) dans un escadron de transport logistique de 1987 à 1989.

Ensuite, je me suis spécialisé dans la circulation routière militaire. J’étais chef de patrouille de 1989 à 1992. Ce sont des équipes qui prennent en charge les convois militaires pour faciliter leurs déplacements.

Puis en 1992, je change de corps militaire et je me retrouve dans le milieu des communications (les Transmissions). Les forces armées disposant de leurs propres systèmes de communications, je suis formé sur les différents matériels de transmissions de 1992 à 1998.

Après plusieurs mutations, je suis affecté en 1998 à Mutzig au 44e Régiment de Transmissions, où je travaille sur une station de relais radio d’un système de renseignement jusqu’en 2004.

De 2005 à 2006, je suis référent technique et formateur sur les matériels de transmissions de mon unité.

En 2007, j’effectue un changement de spécialité pour devenir informaticien et dans la même année je suis muté au 28e Régiment de Transmissions à Issoire, en Auvergne.

Affecté au CFIAR (Centre de Formation Interarmées au Renseignement) de Strasbourg en 2014, je travaille sur des plateformes d’instructions et des systèmes informatiques de l’école qui sont utilisés par les stagiaires.

Quelles études faut-il faire pour être militaire ? Quels sont les débouchés ?

Au sein de l’armée de terre, il y a trois types de personnels : les militaires du rang, les sous-officiers et les officiers. En fonction de votre niveau d’étude, vous pourrez passer des concours afin d’intégrer, si vous réussissez, une école miliaire.

Pour pouvoir intégrer directement l’école des sous-officiers de Saint-Maixent, il faut au minimum un BAC. Pour l’école des officiers, il vous faut au minimum un BAC+3 ou une licence pour pouvoir y rentrer directement (Saint-Cyr).

Si vous ne possédez aucun de ces diplômes vous pourrez rentrer par « la petite porte » en étant militaire du rang. Vous aurez aussi la possibilité de pouvoir passer sous-officier ou officier par promotion interne et en passant des examens. Mon parcours en est l’exemple puisque j’ai commencé à la base comme militaire du rang et aujourd’hui, je suis Adjudant-chef (donc sous-officier).

Quels sont les possibilités pour se renseigner ?

Quel que soit votre choix, Marine, Air ou Terre vous pourrez trouver toutes les informations utiles et nécessaires dans les Centres d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA). Ces centres peuvent vous renseigner par leurs sites internet où en allant directement sur place.

Pour l’armée de Terre, vous pouvez également consulter le site « sengager.fr »

(https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/)

Vous pourrez aussi les retrouvez sur les principaux réseaux sociaux :

– Facebook : (https://www.facebook.com/RecrutementArmeeDeTerre),

– Twitter : (https://twitter.com/recrutementerre),

– Instagram : (https://www.instagram.com/recrutementterre/).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :